Last minute ? Offrez une carte cadeau ! Profitez de -10% sur la 1ère commande CRAPULE

Montessori pour les tout-petits : pour ou contre ?

méthode montessori bébé pour ou contre

La méthode Montessori est de plus en plus présente pour nos enfants, dès la naissance. Mode d’apprentissage et d’éducation Montessori, jouets Montessori, équipement Montessori, crèches et écoles Montessori… Qu’en penser ? Ayant un enfant en bas âge, j’ai décidé de m’exprimer sur mon utilisation de la méthode, sur les points positifs que j’en retire, et ceux que je n’appliquerais pas.

Qu’est ce que la méthode Montessori ?

Il s’agit d’un principe d’éducation pédagogique qui repose sur la liberté de l’enfant, créé par Maria Montessori, enseignante puis scientifique. L’apprentissage de l'enfant se faisant par l’expérimentation et l’autonomie.  

ensemble table 2 chaises bébé enfant montessori en bois en ligne

Qu’est-ce que la méthode Montessori implique ?

Du mobilier et du matériel adapté à la taille des enfants :

  • Lit de sol, permettant à l’enfant de se lever en autonomie dès qu’il est capable de faire du 4 pattes.
  • Table et chaise à hauteur de l’enfant : pas de chaise haute.
  • Des jouets en bois faciles à manipuler, qui facilitent la coordination main œil et préhension fine.
  • Des rangements à hauteur de l’enfant, pour qu’il puisse les utiliser seul, apprendre à choisir ce qu’il veut et ranger en autonomie.
  • Un espace adapté et sécurisé pour que l’enfant soit libre et autonome à la maison

 

La motricité libre

L’idée est d’aider l’enfant à se développer seul et à découvrir le monde qui l’entoure par lui-même, en étant libre de ses mouvements. Pour cela, on place l’enfant dès les premiers mois le plus possible au sol. Progressivement, il apprend à tourner sa tête, à tourner les épaules et les bras pour aller chercher les objets qui l’entoure, puis à se retourner, jouer sur le ventre, pour finir par ramper, faire du 4 pattes, se mettre assis, debout et marcher.  Le tout sans forcer, en laissant l’enfant faire cela naturellement, aller où il veut à la maison.

 

La valorisation de l’enfant et l’éducation positive

Afin que l’enfant se construire avec une estime et un amour de soir, l’adulte doit :

  • Utiliser un langage positif : pas de négation ou de dépréciation
  • Pas de punition : la discipline n’est pas menée par l’adulte mais par l’enfant qui s’autodiscipline en comprenant par lui-même
  • Pas d’éloge ni de critique négative : uniquement des observations, car l’enfant seul se fait juge de lui-même
  • Pas de non : on remplace par STOP, et on explique positivement
motricité libre bébé jeu

Mon approche Montessori personnelle

Les points mis en place à la maison

  • La motricité libre : La petite crapule va et bien à son gré à 4 pattes, et explore la maison comme il l’entend ! Il est autonome et ne m’attend pas pour changer de pièce, au contraire, il vient seul pour manger, prendre son bain, être changé … Bref, il est autonome !
  • Le mobilier adapté à sa hauteur : tous les jouets sont à sa disposition dans des bacs à sa hauteur. Il prend ce qu’il veut, comme il veut, sans que je lui impose un jeu. Il a le choix.

 

Les points négatifs à mon sens, que je n’utilisent pas :

  • Le manque de cadre ! A la maison, je dis NON, de manière claire et distincte, puis j’explique. J’impose des horaires fixes de repas et de sommeil car à mon sens, un enfant à besoin de repères, dans les rituels et les horaires.
  • J’utilise une chaise haute !  Car il mange à notre hauteur, avec nous à table, pour un moment d’échange convivial.
  • J’ai un lit à barreaux ! Car non, je ne veux pas que mon enfant aille jouer au milieu de sa chambre en pleine nuit ou à 6h du matin !
  • Je fais des compliments à mon enfant, et tout le temps. Je donne mon avis et je l’encourage, mais grâce à mes éloges !
micro crèche montessori La Maison bleue

La crèche Montessori, est-ce que c’est bien ?

A l’heure de choisir un mode de garde pour votre bébé, plusieurs options s’offrent à vous : nounou partagée, assistante maternelle, crèche municipale (à condition d’obtenir une place) ou crèche privée.

Personnellement, je souhaitais que ma petite crapule soit en collectivité. Pas de place en crèche municipale pour nous, donc nous nous sommes tournés vers les crèches privées. Et là, différentes structures existent : crèche classique, micro-crèche, système classique ou Montessori. Plutôt séduits et rassurés par la structure, le programme et l’approche, notre petite crapule a donc intégré une micro-crèche Montessori à 3 mois.

  • Petite structure dans laquelle mon enfant créé un lien et se sent à l’aise avec les auxiliaires, qui suivent bien son évolution et nous font un feedback très détaillé sur ses journées. Il y évolue à son rythme, sans sentiment d’être comparé aux autres enfants, car j’entends beaucoup ça dans mon entourage. Exemple insupportable: « Ah le miens se met déjà assis, debout etc… Pas le tien ? »  Non ici c’est chacun à son rythme, et à la fin, il marchera et parlera comme les autres, sans forcer et sans jugement stressant !

 

  • L’autonomie fortement encouragée dès les premiers mois par tous les moyens mis en place fait que mon enfant n’est pas frustré. Grâce au lit au sol, il sort du lit quand il termine sa sieste et peut aller jouer. Grâce aux différentes activités sensorielles, il apprend à manipuler, à différencier… Grâce aux parcours de motricité, il apprend seul à utiliser ses bras et ses jambes pour grimper, se mettre debout, descendre en sécurité.  Grâce aux repas variés, il apprend à manger seul des morceaux, alors qu’il n’a pas de dents. Grâce à l’utilisation d’un gobelet dès 10 mois, on abandonne le biberon d’eau. La liste des points positifs permettant à ma petite crapule d’évoluer à la vitesse de l’éclair  est longue, de mon point de vue totalement subjectif de maman !

 

  • L’aspect plus négatif est le manque d’horaires fixes pour les siestes, que je met en revanche en place à la maison. Puisque Montessori, c’est être à l’écoute de l’enfant, on lui propose la sieste quand il montre des signes de fatigue. Or, plus il grandit, moins l’enfant le montre, donc on se retrouve avec des siestes aléatoires et bien souvent pas suffisantes.  Mais c’est aussi le principe de la collectivité...

 

En résumé, nous sommes très satisfaits de cette crèche et, à aucun moment nous souhaiterions en changer !

Pour aller plus loin dans l'apprentissage de la méthode Montessori, je vous invite à découvrir des sites et livres consacrés à la méthode :

Poster un commentaire

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

J'ai déjà un compte,